POURQUOI LA CO-CRéATION ?

Une des tendances qui émergent du travail des entrepreneurs sociaux du réseau Ashoka est la suivante : pour répondre efficacement et à grande échelle aux problèmes sociétaux majeurs, il est nécessaire de faire tomber les barrières entre le business, le social et le public, ainsi que d'introduire de nouveaux modes de collaboration.

Ashoka a identifié la co-création comme un levier clé pour faire naître des innovations radicales à fort impact social, capables de répondre aux enjeux sociétaux. 

En amenant les différents secteurs de la société - entrepreneurs sociaux, entreprises, pouvoirs publics – à collaborer et allier leurs savoir-faire complémentaires autour d'objectifs ambitieux, la co-création leur permet d’imaginer ensemble des réponses efficientes. La valeur économique et sociale créée par ces collaborations bénéficiant à chacune des parties prenantes, c'est une manière de réussir leur indispensable adaptation face au changement de paradigme en cours.

QU'EST-CE QUE LA CO-CRéATION ?
UNE DéFINITION ?

« La seule chose plus puissante qu’une nouvelle idée dans les mains d’un entrepreneur est un groupe
d’entrepreneurs qui collaborent ».

Bill Drayton, Fondateur et Président d'Ashoka


Nous définissons la co-création par les caractéristiques suivantes : des modèles de collaboration innovants qui mettent en commun les forces des différentes parties prenantes de notre société (société civile et entrepreneurs sociaux, entreprises privées et/ou pouvoirs publics), dans le cadre de partenariats gagnant-gagnant, pour répondre efficacement et avec force aux défis sociaux et environnementaux. 

Pour Ashoka, un projet de co-création comprend :



                                                           


QUELS ACTEURS ?

Proches du terrain, les entrepreneurs sociaux produisent, grâce à leur expertise spécifique (connaissance concrète des problèmes, lien direct avec ceux qui les subissent, créativité …), des innovations souvent à l’origine de marchés prolifiques (innovation frugale, économie collaborative), qui révolutionnent des industries entières. Comme ils s’attaquent à des enjeux d’intérêt général et savent traiter les problèmes à la racine, ils sont fréquemment appelés à relayer les pouvoirs publics.

En mettant en commun leurs expertises pour créer de nouvelles activités porteuses, l’expérience montre que les co-créateurs bénéficient chacun de retombées : les entrepreneurs sociaux démultiplient l’impact de leurs actions, les entreprises se détachent du lot (nouveaux marchés, innovation interne, etc.), et les pouvoirs publics remplissent de manière plus efficace leur devoir d’intérêt général. 



                                                   

QUELLE AMBITION ?

Les objectifs de ces nouvelles alliances sont multiples :

• Inventer de nouvelles solutions : nouveau business modèles, offres, circuits de distribution ou encore mode opératoire par des acteurs avec des expertises complémentaires.


• Favoriser les synergies à fort impact : coordination d’acteurs d’un secteur ou d’un territoire, dont les compétences sont éclatées pour imaginer et créer ensemble une réponse aux enjeux sociétaux.


• Démultiplier : Internalisation d’une innovation sociale au sein d’un partenaire leader pour favoriser son déploiement et l’accessibilité de la solution à un plus grand nombre de personnes.



Les grands défis
Découvrez les grands défis porteurs de solutions